Corde à sauter à Fraternité

8 octobre 2013

A l’occasion de la Fête de l’OMJA, l’Espace Fraternité a accueilli la jeunesse d’Aubervilliers pour une soirée de feu, vendredi 4 octobre. En guest star : Moussier Tombola et sa team. Interview MTBCC (Moussier Tombola Bande de Cochons, sa célèbre gimmick).

 

Large sourire aux lèvres et lunettes de soleil de soleil sur le nez. C’est la première image que l’on a d’Ibrahim M’Bodji – aka Moussier Tombola – lorsque l’on pénètre dans sa loge. Accompagné de ses amis d’enfance et danseurs, Camille et Demba, il se prête avec humour au jeu des questions/réponses.

 

OMJA : « Moussier Tombola, qui se cache sous ce bonnet ? 

Moussier Tombola : J’ai créé mon personnage sur un coup de tête, suite à un pari. Il n’y a aucune signification derrière. Quant au bonnet, ça fait plaisir aux enfants. Mais en termes de personnalité, je suis vraiment comme ça dans la vie ! Je ne me prends jamais au sérieux, j’ai la folie dans le sang et j’ai ce caractère depuis toujours. Pour te donner un exemple, quand on était petit, tout le monde jouait au foot, mais moi, je restais sur la touche et j’imitais un journaliste. J’allais interviewer les joueurs et les entraineurs avec une caméra et un micro imaginaires (rires) !

 

OMJA : Justement, quel est ton public ? A qui t’adresses-tu ?

M.T : A la base, je ne m’adresse à personne ! Même si Moussier Tombola est très apprécié des enfants, tout est parti d’un délire avec une amie, comme je l’expliquais. L’idée était de créer une chanson et une chorégraphie toute simple. On a mis ça sur le net et en un mois, on a collecté plus de 100 000 vues sur Youtube. Puis on a reçu des vidéos où l’on voyait des gens danser sur la chorégraphie en boîte de nuit et de nombreuses demandes pour savoir quand sortirait la vidéo suivante. Du coup, on s’est dit qu’il y avait quelque chose à faire…

 

OMJA : Raconte-nous ton parcours depuis cette première vidéo.

M.T : Après le buzz qu’elle a engendré, j’ai été approché par le Samba Show, que j’ai finalement rejoint en 2008. Depuis, on se produit tous les six mois sur plusieurs scènes, comme le Casino de Paris, les Folies Bergères ou le Théâtre Bobino. En 2012, on a fait une tournée dans les centres aérés avec plus de 1500 enfants qui ont assisté au spectacle. C’était la folie ! Mais on a pris beaucoup de plaisir.

 

OMJA : Moussier Tombola, quelle est ta philosophie ?

M.T : J’ai quatre principes dans la vie : la foi, l’amour, le respect et… (se tournant vers ses amis pour lui souffler une réponse) le courage, voilà ! (rires)

Ce que je veux dire, c’est qu’on ne fait pas de cinéma. On reste simple quoiqu’il arrive. On est une famille soudée et solidaire.

 

OMJA : Puisque tu l’évoques, que pense ton entourage de ton succès ?

M.T : Il ne pense pas, il encaisse (rires) ! Mon père, lui, ne dit rien. Mais la plus belle reconnaissance que je puisse avoir, c’est lorsque l’on regarde mes spectacles ensemble à la maison, qu’il ne fait aucun commentaire, mais que je l’entends rigoler (en l’imitant). Même si l’on est pudique dans les mots, c’est une grande fierté.

 

OMJA : Quel est ton ressenti sur le concert de ce soir et quels conseils donnerais-tu aux jeunes qui souhaiteraient se lancer ?

M.T : Comme je m’y attendais, c’était la folie ! On a comparé avec Marseille mais je dois dire que c’est Aubervilliers qui remporte la palme de l’ambiance. J’ai même rencontré le maire. C’est le bon moment pour lui demander un appartement ! (rires)

Plus sérieusement, je veux dire aux jeunes de faire exactement ce qu’ils ont dans la tête. C’est ça la vraie clef ! Il ne faut pas chercher à plaire aux autres mais kiffer ce que l’on fait. La vie est un combat (son dernier titre, ndlr) ! Pour les galériens, ne lâchez pas l’affaire, le soleil brille toujours…

 

OMJA : Quels sont tes projets aujourd’hui ?

M.T : Je prépare un One man show pour 2014 et je me produirai avec le Samba Show le 8 février prochain sur les Champs-Elysées. Le 12 octobre, nous serons à Avignon pour une association qui s’occupe d’enfants malades. Sinon, à terme, j’ai des projets à la télé et au cinéma mais je ne suis pas du tout pressé. Chaque chose en son temps.

 

OMJA : Pour finir, as-tu une exclu à nous révéler ?

M.T : (avec un grand sourire)… J’habite à Aubervilliers ! Et si on me cherche, je suis toujours au rayon gâteaux du Millénaire ! (rires) »

 

Propos recueillis par O.M, H.C et K.B

outils

 
Like Facebook OMJA
 
juin 2022
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930