Le combat des chefs

30 avril 2013

Cuisine

 

Concert de saveurs, lundi 29 avril, pour la phase qualificative Top Chef Junior de l’OMJA. Accueillies par le staff du restaurant lounge le QG à Aubervilliers, les quatre équipes ont donc mis les petits plats dans les grands pour décrocher la victoire.

 

Ils étaient là dès 14h. « Ils », ce sont les participants de ce Top Chef Junior 2013. Réunis au sein du QG, les huit jeunes de l’OMJA et leurs animateurs ont passé la journée derrière les fourneaux pour proposer un menu relevé à leurs invités du jour.

Et il fallait bien un grand jury pour départager autant de qualité. Ainsi, Jacques Salvator, maire d’Aubervilliers, Fadila Belkebla, comédienne, Diaby Doucouré, directeur de l’OMJA, et Idrissa Nieny, chef cuisinier du QG, ont prêté – sans grande difficulté – leurs papilles au jeu de la dégustation.

Avec un panier imposé, les chefs en herbe ont donc dû composer la carte de A à Z, en y incluant l’entrée, le plat mais aussi le dessert. Et le résultat s’est révélé être à la hauteur de l’enjeu, dans une ambiance très bon enfant.

En effet, quand Nordine Kamala, danseur et humoriste, se charge de l’animation, il faut souvent s’attendre à une séance d’abdos gratuite. Au cours de la soirée, il n’a donc pas failli à sa réputation d’incorrigible histrion. Après avoir écorché certains prénoms – Modibo devenant Noidibo notamment – il explique pour sa défense : « quand on m’a donné la liste des jeunes, j’ai cru que c’étaient des noms de serpent ! »

A sa décharge, il n’a pas été le seul dans ce cas. Au moment de présenter son plat, l’une des équipes a involontairement transformé la « ballotine de volaille » en « Balotelli de poulet », provoquant l’hilarité générale dans l’assistance. Fort heureusement, aucun footballeur n’a été dégusté ce soir-là…

 

Noms propres

 

Mais au-delà des nombreux éclats de rire et de l’atmosphère chaleureuse, on retient surtout le professionnalisme et les compétences déployés par les candidats.

De la présentation au goût, les jeunes chefs ont rivalisé de talent pour satisfaire un jury curieux et impliqué, qui n’a pas manqué de poser de multiples questions sur la cuisson, les ingrédients ou les techniques utilisées. De fait, après le ballet des différents menus, tous plus beaux (et bons) les uns que les autres, les invités ont pu se régaler avec le savoureux buffet préparé par Idrissa, entre brochettes de poulet et autres petits fours, en attendant la décision du jury.

Quand celle-ci intervient, les candidats sont pourtant tendus… Qui sera récompensé ? Après un suspense insoutenable de quelques secondes, le prix du goût revient finalement à Emile Dubois, celui du meilleur dressage, à Jacques Brel, celui de la meilleure présentation ET du jury, à Léo Lagrange, pour un joli doublé !

Dans tous les cas, l’expérience fut riche d’enrichissements : en se conformant aux exigences du métier aux côtés d’un vrai chef, les jeunes ont pu acquérir de nouveaux savoir-faire. Et peut-être même développer une vocation…

 

Koceila BOUHANIK

 

Trois questions à Idrissa Nieny, chef cuisinier du QG

 

OMJA : « Comment s’est déroulé votre journée avec les jeunes ?

Idrissa : Nickel ! Les jeunes se sont vraiment impliqués. Dès le début de l’épreuve,ils se sont montrés très intéressés et ont posé beaucoup de questions.

Je les ai un peu mis sous pression mais ils s’en sont très bien sortis. Ils ont su gérer, avec un panier imposé et un fouet de cuisine, comme à la télé. Je leur ai montré trois exemples de cas, puis je les ai laissés faire. Ils avaient 66 minutes pour tout boucler, dressage compris.

 

OMJA : Quel est votre parcours ?

Idrissa : J’ai un CAP de cuisine. Maintenant, cela fait 13 ans que je suis dans ce milieu,dont 8 ans avec Cyril Lignac. Je suis donc plus spécialisé dans la cuisine inventive. Avec le concept du QG qui est de proposer des cuisines du monde,nous n’avons pas de limite ! On retrouvera aussi bien des spécialités issues de la gastronomie orientale, asiatique, africaine ou française, que l’on va revisiter, en essayant d’apporter un petit plus.

 

OMJA : Ce type d’évènement est-il un bon moyen de susciter des vocations ?

Idrissa : Bien sûr ! Il s’agit de donner envie aux jeunes en leur montrant que tout est réalisable. Lorsqu’ils ont reçu le panier, par exemple, ils étaient inquiets. Mais avec un peu de réflexion, ils y sont parvenus haut la main. En tout cas, si une autre étape de Top Chef Junior doit avoir lieu ici, ce serait un plaisir ! »

 

Infos pratiques :

Le QG

Ouvert tous les jours du mardi au dimanche, de 19h30 à 00h

Soirées à thème le week-end, karaoké les vendredis et samedis + Stand-up deux samedis par mois.

 

33 boulevard Edouard Vaillant – 09 80 68 74 37

Facebook : QG restaurant

outils

 
Like Facebook OMJA
 
avril 2020
L M M J V S D
« Mar    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930